SORTONS DU TUNNEL !

Vendre des vessies pour des lanternes

Vendre des vessies pour des lanternes est une expression qui qualifie bien l’attitude de certains élus du Conseil Départemental, du Grand Annecy et de la Commune de Sevrier, en présentant, à la veille* de la concertation publique sur le projet de Liaison Ouest du Lac d’Annecy (répondant au doux nom de LOLA) le nouveau tunnel sous le Semnoz comme étant une « nécessité absolue pour fluidifier le trafic et permettre un moyen de transport collectif performant. » est une escobarderie majeure et un acte déloyal vis-à-vis des riverains du Lac d’Annecy. *Cet automne ?
Sommes-nous assez crédules pour accepter comme vérité unique une telle tartuferie ? Il faut espérer que nos concitoyens répondront massivement NON à cette funeste entreprise. Il suffit de réfléchir un instant pour comprendre que ce n'est pas la solution, en effet le nombre de véhicules en amont du tunnel sera-t-il diminué ? Non, bien sûr, les bouchons se formerons à St-Jorioz et Duingt (chez les voisins, c’est moins grave en somme). Sans parler de la RD1508 dont la capacité reste inchangée …
De plus proposer un pseudo BHNS (Bus à Haut Niveau de Service) d’un autre siècle, diesel coincé dans la circulation actuelle est non seulement un abus de langage mais une véritable tromperie qui n’est pas de nature à inciter l’automobiliste à abandonner sa chère voiture tellement confortable, même si elle pollue un maximum à rouler au pas. Il serait intéressant de connaitre la solution adoptée pour le Pseudo BHNS au niveau du tunnel.
Et cerise sur le gâteau, non seulement le tunnel sous le Semnoz n’apportera pas de solution, mais il aggravera la situation d’une façon catastrophique. En effet, selon la dernière étude commandée par le Conseil Départemental et la C2A (BG Ingénieurs, 2015) : à l’horizon 2030 et en heure de pointe du matin, le projet tunnel + BHNS provoquerait une augmentation moyenne du trafic sur la rive ouest de +50%. Cette augmentation moyenne se déclinerait ainsi :

Tronçon Direction Hypothèse basse Hypothèse haute
St Jorioz – Sevrier Vers Annecy + 32% + 43%
Duingt – St Jorioz Vers Annecy + 56% + 75%

Cette étude, comme les précédentes (SYSTRA 2013, TTK 2012), montre que ce tunnel à plusieurs centaines de millions d’euros aux frais du contribuable serait un véritable ASPIRATEUR À VOITURES vers la rive ouest du lac, provoquant sur l’ensemble de cette rive au sud de Sevrier Riant-Port une augmentation considérable du trafic, des embouteillages, de la pollution et des émissions de gaz à effet de serre. C’est pourquoi il est difficile de comprendre les raisons de cet entêtement à vouloir absolument réaliser un nouveau tunnel sous le Semnoz, il y a-t-il une raison secrète ou inavouable ?
Alors, Mesdames et Messieurs les « grands » élus renoncez à cet affligeant projet de tunnel sous le Semnoz, parce que le (nouveau) tunnel sous le Semnoz est une folie. Une folie dans tous les sens du terme, dangereux*, destructeur de l’environnement, inefficace et déjà obsolète et finira par couter plus de 500 millions d’euros* au contribuable, est-ce bien raisonnable en cette période de disette financière ? *Si ce montant vous parait exagéré alors, est-ce trop demander de connaitre le montant prévisionnel total du coût de ce tunnel avec tous les aménagements avant la concertation publique sur le projet de Liaison Ouest du Lac d’Annecy ? En espérant qu’il ne soit pas nécessaire de recourir à la Commission d'Accès aux Documents Administratifs (CADA) ? Ce n’est pas une menace, c’est une promesse.

*Le 3 novembre 2017, l’incendie du tunnel du Mont Sion sur l’A41 (tunnel bitube de 3,1 km) n’a pas fait de victime, c’est en partie parce qu’il est conforme à la norme européenne. Depuis l’incendie du tunnel du Mont Blanc du 24 au 26 mars 1999 (tunnel monotube) qui causé la mort de trente-neuf personnes, la réglementation concernant la sécurité des tunnels, a profondément évoluée. Ce nouveau tunnel (monotube) sous le Semnoz serait en contradiction avec les exigences de sécurité minimales applicables aux tunnels de plus de 500 m de long, notamment avec la Directive 2004/54/CE du Parlement européen et du Conseil du 29 avril 2004.

Et surtout parce qu’il existe d’autres solutions (parmi celles proposées par le Conseil Municipal de Sevrier le 20 juin 2014) qui devraient faire l’unanimité et démontrer une véritable volonté politique et administrative de faire le bien public. Et enfin de donner à nos enfants et petits-enfants la possibilité de continuer à respirer un air non pollué au bord d’un lac toujours aussi pur. Ces trois mesures ont prouvé leur efficacité et sont réalisables immédiatement et à peu de frais :

1. Interdiction de circulation des véhicules de plus de 3,5 tonnes entre 7 h et 9 h et entre 17 h et 19 h. (Code de la route Article R411-18 « Le préfet peut interdire temporairement la circulation d'une ou plusieurs catégories de véhicules sur certaines portions du réseau routier. Des arrêtés du ministre de l'intérieur et du ministre chargé des transports peuvent interdire la circulation d'une ou plusieurs catégories de véhicules durant certaines périodes, certains jours ou certaines heures sur tout ou partie du réseau routier… »

2. Basculement du trafic de transit à destination d'ALBERTVILLE sur les autoroutes A40, A410, A41, A43 et A430 par la mise en place d’une signalisation appropriée aux frontières et sur les grands axes de circulation du département. Des mesures similaires ont démontré leur efficacité lors des jeux olympiques d’Albertville de 1992.

3. Étalement du trafic de pointe sur une plus grande plage horaire par harmonisation sur la base du volontariat des horaires des grandes entreprises et administration. Un décalage de quelques minutes en période de pointe évite la formation de bouchons et augmente la fluidité. Il s’agit d’harmoniser les horaires d’ouverture et de fermetures des grandes entreprises et des administrations du bassin annécien. L’étalement du trafic de pointe, c’est des milliers d’heures de travail récupérées, des milliers de litres de carburant économisés et donc moins de pollution dans un milieu aussi sensible que le lac d'Annecy. NB : Une initiative similaire a été mise en œuvre avec succès par la SNCF.

Si ces trois mesures sont mises en œuvre, une grande partie des difficultés de circulation seront résolues. Les écailles nous tomberont des yeux et nous verrons, si nous avons encore besoin d’un tunnel supplémentaire. Et enfin si cela ne suffit pas il faudra bien un jour limiter voire interdire la circulation du tous véhicules polluants. La mise en place de la vignette CRIT’Air est un premier pas. C’est pourquoi il est indispensable de proposer AU PREALABLE un système de transport propre à satisfaire la plupart des automobilistes.
Bien sûr il s'agira d'une véritable opération de séduction qui mettra en avant un système de transport moderne, par exemple le tram de Besançon le moins cher de France (15 millions / Km) ou pourquoi pas un PRT (Personal Rapid Transit) en français : Transport Personnel Rapide, automatique, modulaire, performant, économique, non polluant et indépendant des voies existantes, qui pourrait desservir l’ensemble de la population autour du lac d’Annecy. Un système de transport qui s’intègre au paysage du lac d’Annecy pour devenir un atout touristique et un symbole de modernité. Pratiquement sans emprise au sol, qui demande peu de travaux, donc pas de manque à gagner pendant les travaux pour les commerçants. Enfin un système transport remarquable par sa régularité, sa rapidité, son cadencement élevé, son amplitude horaire importante et son confort propre à séduire la plupart des automobilistes. C'est à ce prix que le pari peut être gagné, il faut l'envisager sérieusement.
Inciter les automobilistes à laisser leur véhicule sur les Parking Relais et utiliser les transports en commun, développer le covoiturage sur l’ensemble des rives du lac d’Annecy et du pays de Faverges, sont les étapes nécessaires et préalables pour fluidifier la circulation sur la RD1508.
Il est temps de sortir de notre silence et de faire entendre raison, si besoin est par les tribunaux administratifs et pourquoi pas par notre bulletin de vote, à ceux qui par calcul ou laxisme permettent une pollution catastrophique et une véritable gabegie de l’argent public sans apporter de solution aux problèmes de la circulation sur la RD1508.

Claude Mauriange, Conseiller Municipal de Sevrier le 26 juin 2018

Télécharger le document : Vendre des vessies pour des lanternes

Compteur Linky, lettre ouverte à ma Députée

Le changement de son compteur entraîne des pannes à répétitions

A Madame Frédérique LARDET députée de la 2ème circonscription de Haute-Savoie
Madame la députée, j’ai l’honneur de vous demander de bien vouloir intervenir en séance publique auprès du gouvernement afin qu’il soit mis un terme à une pratique contestable concernant l’installation du compteur dit « intelligent » Linky par les sous-traitants d’ENEDIS.
L’article ci-joint paru dans le Dauphiné libéré du 28 février 2018 m’a profondément ému et je tiens à témoigner à notre compatriote (95 ans) ma compassion et ma solidarité, à la société ENEDIS ma plus vive réprobation.
A ce propos prétendre qu’en cas d’accident c’est l’installation de l’usager qui est en cause alors qu’elle fonctionnait parfaitement bien juste AVANT l’installation du compteur Linky est un mensonge éhonté.
Voilà la démonstration par l’exemple de ce qu’est capable de faire aux plus faibles une société toute puissance sans contrôle de l’Etat. A l’abus de faiblesse, à l’incompétence, s’ajoute la bêtise le manque de compassion et le mensonge. On retrouve tout ce qui est dénoncé depuis des mois sans succès dans l’indifférence générale et dans un silence assourdissant des autorités censées protéger les citoyens.
J’en appelle au propriétaire en droit des compteurs, à savoir la communauté de communes du Grand Annecy pour qu’il agisse auprès d’ENEDIS afin que de tels faits ne se reproduisent. Plus d’installation forcée, renoncez à installer le compteur Linky dans une installation électrique ancienne.
Je voudrais enfin attirer votre attention sur le fait qu’il n’y aucune nécessité à remplacer les compteurs actuels, ils fonctionnent parfaitement, électromécaniques, ils tournent comme une horloge, basculent parfaitement aux tarifs de nuit, sont insensibles à l’orage, ce qui est loin d’être le cas du compteur Linky génétiquement fragile (électronique en environnement de courant forts).
Contrairement à la publicité mensongère d’ENEDIS le compteur Linky n’est pas gratuit, il sera facturé ultérieurement 130 euros ! Contrairement à ce que prêtent ENEDIS il n’y a aucune obligation à installer ce compteur et il ne s’agit pas non plus d’une directive européenne mais seulement d’une recommandation. D’ailleurs de nombreux pays européens ont renoncé à mettre en œuvre ce fameux compteur dit « intelligent » entre autres la Belgique et l’Allemagne surtout pour des questions juridiques, financières, de sécurité et de fiabilité.
C’est aussi l’avis de la Cour des Comptes : Le déploiement massif du compteur électrique Linky représente une bonne affaire pour Enedis (5,7 milliards d’euros), et les consommateurs en sont les grands perdants. Voilà en résumé le rapport très critique de la Cour des comptes sur le compteur Linky.
Ci-joint courrier de la Commission Européenne concernant le système de compteurs intelligents Linky et le rapport public annuel de février 2018 de la Cour des Comptes.


Je sais, Chère Députée, que je peux, comme tous les électeurs de notre circonscription, compter sur vous.
Mes très sincères et amicales salutations

Claude Mauriange, Conseiller Municipal de SEVRIER le 2 mars 2018


Copie à Monsieur Jean-Paul AMOUDRY, Président du SYANE (Syndicat des Energies et de l’Aménagement numérique de la Haute Savoie), Monsieur Jean-Luc RIGAUT, Président du Grand Annecy, Monsieur Jacques REY, Maire de SEVRIER

Le nouveau Tunnel sous le Semnoz ; un désastre annoncé.

Il faut le répéter encore et encore, il ne s’agit pas d’être systématiquement contre ce projet : si ce projet pouvait apporter ne serait-ce qu’un début de solution il faudrait le faire, malheureusement c’est loin d’être le cas, il n’y aucune raison objective pour accepter ce projet nuisible à la santé publique, à l’environnement, à la sécurité, à la mobilité, au contournement d’Annecy et aux finances publiques. Il est difficile de comprendre les raisons de cet entêtement à vouloir réaliser un nouveau tunnel sous le Semnoz, il y a-t-il une raison secrète ou inavouable ?  Renoncez à ce funeste projet : Il y a plus de noblesse à renoncer à une folie que de persévérer dans l’erreur. 

Faire ou laisser croire aux automobilistes coincés dans les embouteillages bi quotidiens de la RD1508 que le tunnel sous le Semnoz serait la solution des problèmes de circulation est une mystification. Certains prétendent même que c’est la seule solution et qu’il n’est pas nécessaire d’essayer autre chose !


Il est pourtant facile de comprendre, particulièrement en saison de ski, que les touristes suisses, allemands ou italiens seront, à partir de l’A41, automatiquement guidés vers Albertville via le tunnel sous le Semnoz, ce qui engendrera un supplément de circulation de plusieurs milliers véhicules par jour, c’est l’effet GPS. Preuve pas l'exemple : Trop de bouchons sous le tunnel de Fourvière ? La faute aux GPS ! Si les automobilistes sont victimes des encombrements sur l’A6 au niveau du tunnel sous Fourvière, c’est à cause des GPS. Selon le Progrès, cet axe qui passe par le centre-ville de Lyon, est systématiquement indiqué par les appareils des automobilistes. Il s’agit en effet du trajet le court en termes de kilomètre.
Ø  Ce projet détériore, si cela était encore possible, la situation par une augmentation du trafic routier de 43 à 48% chiffres démontré par toutes les études indépendantes.

Lire la suite et télécharger le document

En route pour 2018,

Meilleurs vœux, bonne année et bonne santé, c’est vraiment trop banal, j’ai plutôt envie de crier contre la bêtise, l’injustice ou la maladie.


L’an passé, je pensais que 2017 serait l’Annus horribilis, hélas 2018 risque de battre tous les records de l’absurdité si nous persistons à vouloir dépenser des sommes extravagantes pour des projets pharaoniques inefficaces et inutiles.
Pensons à nos enfants et nos petits-enfants, arrêtons de financer de "Grands Projets Inutiles et Imposés", ce sont des milliards d’euros dépensés pour dégrader encore plus la situation économique et l’environnement.


Nous devons réfléchir avec les associations d’usagers sur la pertinence du projet du nouveau Tunnel sous le Semnoz (Haute-Savoie), qui n’est ni LA SOLUTION ni LA PRIORITÉ. Cette folie qui va coûter au final plus de 500 millions d’euros. Pour cette somme nous pourrions construire un Lycée, une piscine olympique couverte, une patinoire et pourquoi pas un hôpital au sud du Lac d’Annecy afin de limiter les déplacements vers Annecy.


Il resterait suffisamment d’argent pour construire un système de transport moderne comme le tram de Besançon à moins de 15 millions / Km.

PRT (Transport Personnel Rapide) 

Et pourquoi par un PRT (Transport Personnel Rapide) automatique, modulaire, performant, économique, non polluant et indépendant des voies existantes, qui pourrait desservir l’ensemble de la population autour du lac d’Annecy. Un système de transport qui s’intègre au paysage du lac d’Annecy pour devenir un atout touristique et un symbole de modernité. Pratiquement sans emprise au sol, qui demande peu de travaux, donc pas de manque à gagner pendant les travaux pour les commerçants. Enfin un système transport remarquable par sa régularité, sa rapidité, son cadencement élevé, son amplitude horaire importante et son confort propre à séduire la plupart des automobilistes (à condition d’être un préalable).

Alors oublions les solutions du siècle dernier et choisissons des solutions d’avenir !

Claude Mauriange
Conseiller Municipal de SEVRIER
31 décembre 2017